Une tête bien pleine qui ne rechigne pas devant les défis

Oumou GUINDO un nom bien connu dans les milieux professionnels et sportifs. Après avoir été
la première ivoirienne á gérer les Conventions de Financement de l’Etat à la Caisse autonome
d’amortissement, elle sera également la première femme à occuper un haut poste de
responsabilités au PAA.

Titulaire d’un Bac G2 au lycée technique d’Abidjan, Oumou Guindo a poursuivi ses études à l’INSET d’Abidjan, couronnées par un diplôme en Finances-Comptabilité. Ce n’est pas tout, elle a continué à la Faculté de Droit de l’Université
d’Abidjan où elle a décroché une maîtrise en Droit des Affaires. Elle a exercé dans plusieurs
domaines d’activités : Industrie  Pharmaceutique, Transit, Cabinet d’Avocat, etc.
Elle a intégré la Caisse Autonome d’Amortissement (CAA) à l’issue d’un test d’embauche en 1987. Dans cette structure étatique, où elle a gravi les échelons ; elle est passée de Chargée d’études au département
juridique à Sous-directrice. « Les choses n’ont pas été compliquées pour moi. C’était un peu comme si les gens m’attendaient. Il y avait ce
bel esprit et cette chaleur humaine qui ont facilité mon intégration », explique-t-elle

Après cette belle expérience réussie, elle est sollicitée en 2000 par le Directeur Général d’alors du Port Autonome d’Abidjan, Koné Mamadou, pour accomplir une mission plus
que délicate.

En effet, dans le cadre de la restructuration du PAA, elle est nommée Directrice des Marchés et Approvisionnements, à la faveur de la centralisation des achats, dans une nouvelle Direction. Elle fut ainsi la Première femme   Directeur au Port Autonome d’AbidjanC’était en 2000. « Cela n’a pas été facile au départ parce que la centralisation des achats était une nouvelle expérience dans la structure. C’était comme si on avait enlevé le pain dans la bouche de certaines personnes. Il y avait des peaux de bananes partout. Mais j’ai tenu ferme bien que j’ai été comme la femme à abattre. Je comprends, c’était de bonne guerre. Loin de me décourager, tout cela a plutôt boosté

ma volonté de réussir et de prouver le bien-fondé de la mission qui m’a été assignée », ajoute-t-elle. Elle a aussi marqué de son empreinte cette direction si bien que l’arrivée
d’un nouveau Directeur Général ne changera rien. Au contraire, ce dernier va lui confier une nouvelle mission : celle de conduire le PAA
dans une démarche qualité. Elle va s’inscrire dans la continuité et

poursuivre le challenge avec le nouveau DG en tant que première responsable de la qualité au PAA. Après une mission bien remplie, elle retournera à ses premiers amours à la Direction Générale du Trésor en qualité de Sous-Directrice
de la Mobilisation des Ressources Extérieures. Oumou GUINDO, ce n’est pas seulement le travail professionnel et intellectuel.

Oumou GUINDO ! C’est aussi le sport. C’était une gazelle sur les parquets. Les chroniqueurs sportifs des années 1970, les athlètes, les basketteurs et les handballeurs de cette époque se souviennent toujours de cette beauté. En effet, ni le temps, ni les maternités n’ont altéré sa belle silhouette et son charme de jeune fille que de nombreuses personnes ont vu sur

les parquets et les pistes d’athlétisme. Oumou GUINDO, ce n’est pas seulement sa beauté, son charme, son élégance avec la balle. C’était aussi le talent. Oui ! Elle a marqué de son empreinte les trois disciplines sportives qu’elle a pratiquées : athlétisme, handball, et basketball. Internationale dans les trois disciplines, elle a admirablement fait honneur à la Côte d’Ivoire.

 Exceller dans trois disciplines à la fois, n’était pas donné à tout le monde. Mais, il faut être
Oumou GUINDO pour le faire et le réussir parfaitement en alliant aisance et perfection. A la retraite depuis quelques années, elle fait de
la consultance, se consacre à ses affaires et à sa famille. Bien sûr, elle n’a pas rompu avec le sport. Elle continue de le pratiquer et apporte

toujours son expertise au milieu. « Le Sport c’est la santé », dit-elle. Elle a d’ailleurs été membre des Fédérations Nationales de
Handball et de Basketball. Elle est membre actif de l’Association des Anciens Basketteurs en Côte d’Ivoire (RIPOPO). Elle aime aussi les
voyages, le tourisme.