« Toutes celles qui veulent suivre mes traces dans mon métier qui est l’accueil, je leur demande d’avoir une grande moralité »

  Comment vivez-vous la situation de la     Covid19 en tant que femme ?

 Je trouve que c’est difficile dans la mesure où, il faut tenir compte des barrières de distance. Je me rends compte que pour beaucoup de jeunes filles que je vois dans ce pays qui ne portent pas de masque, cela constitue un danger. Je vis cette situation en me disant que Dieu fera des choses merveilleuses pour nous afin qu’on sorte de cette crise sanitaire mondiale.

    Que signifie pour vous une femme
   modèle BF ?

 Pour moi, c’est cette femme-là même qui incarne des valeurs morales. C’est ce genre de personne qui a de l’éthique et qui sait savoir raison garder sur plusieurs choses. En somme, discrète. Cette femme est quelqu’un d’entreprenant, de patient, qui aime bien tout ce qui est famille, conviviale, et qui représente d’une certaine façon un idéal.

  Comment vous partagez cette expérience en      tant qu’ambassadrice de BF ?

 J’ai été agréablement surprise de ce choix. C’est un honneur pour moi. Et en même temps une fierté. D’ailleurs, je n’hésite pas à partager
cette joie d’avoir été choisie en tant qu’ambassadrice. Il faut que Unilever fasse cette promotion du genre pour pouvoir aussi encourager toutes ces jeunes dames qui entreprennent et qui sont des modèles.

  Est-ce que votre statut actuel d’ambassadrice    BF a eu un impact sur vous ?

 Oui. La preuve est que je croise beaucoup de dames qui rêvent d’être ambassadrices comme moi. Cela prouve que grâce à moi, il y a eu un
impact sur leurs ambitions. Elles veulent toutes savoir comment faire pour devenir le porte-flambeau de BF. Le seul hic, j’estime que cette
initiative n’est pas assez médiatisée.

  Quels sont les conseils que vous
 donnez aux jeunes filles qui voient à
 travers vous un modèle ?

 Je leur dirai que dans la vie, il faut aller doucement, et qu’il est nécessaire de savoir ce qu’on veut. Pour, y arriver, ces jeunes filles doivent avoir des valeurs morales et vivre à fond leur passion. Surtout qu’elles ne se pressent pas pour gagner de l’argent. Seul le travail paie. Elles ont donc intérêt à ne pas baisser les bras.

  Que conseillez-vous à toutes celles
 qui voudraient embrasser la même
 carrière que vous ?

 Toutes celles qui veulent suivre
mes traces dans mon métier qui
est l’accueil, je leur demande d’avoir
une grande moralité et de la retenue
dans tout ce qu’elles feront. Dans
ce métier, qu’elles sachent qu’on
commence tout doucement pour y
arriver.