Elles sont dans la finance, l’agro- alimentaire, l’assurance, l’aéronautique, la politique, la littérature, le sport, etc. Par les activités qu’elles professent, ces femmes ne passent pas inaperçues à travers le continent africain. Elles ont imprimé leurs marques dans leurs domaines d’activités respectifs. Le magazine Blamo’o a décidé d’adresser une mention spéciale à ces femmes qui font ainsi bouger le continent africain. Une sélection rigoureuse a retenu cinquante d’entre elles qui, au cours de l’année écoulée, ont bataillé pour hisser leurs structures à un niveau incontournable. 50 Blamo’o donc, qui ont mérité de figurer dans ce Blamo’o 50 dédié à la femme africaine travailleuse. Pour cet article, découvrons la biographie de l’une d’entre elle, Mme Fatma Samoura.

Coordinatrice humanitaire de l’ONU au Nigéria, elle est la première femme à occuper le poste de secrétaire générale de la FIFA le 13 mai 2016. Depuis cette date, bien que n’ayant pas auparavant d’expérience concernant le sport ou encore les droits de télévision ou le sponsoring , elle dirige de main de maître le poste de secrétaire générale de l’institution mondiale du football.

Fatma Samoura a débuté sa carrière aux Nations Unies à Rome, en tant que responsable de la logistique du Programme alimentaire mondial en 1995. Par la suite, elle a occupé les fonctions de représentante nationale ou de coordinatrice adjointe pour les opérations humanitaires dans sept pays : Djibouti, Cameroun, Tchad, Guinée, Niger, Madagascar et Nigeria.

En 21 ans de carrière aux Nations Unies, Fatma Samoura a lancé et développé plusieurs programmes humanitaires à travers le monde. Des pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et d’Europe ont bénéficié de ses compétences dans la gestion des programmes et des opérations. Ses qualités de leader et sa vision lui ont permis de responsabiliser des femmes et des jeunes, de changer des vies et de protéger l’environnement.

Forte d’une riche expérience dans le développement complexe, les questions socio-économiques, politiques et sécuritaires, Fatma Samoura a aidé de nombreux pays à relever des défis dans le domaine socio-politique, économique, humanitaire, sécuritaire et des droits de l’homme. À travers son travail à l’ONU, elle a changé la vie de millions de personnes. Elle aborde ses nouvelles fonctions à la FIFA avec l’ambition de changer le monde grâce au football, en tant que première femme Secrétaire Générale de l’histoire de l’instance dirigeante du football.

Activités professionnelles

Membre du Programme alimentaire mondial (WFP) en mai 1995, en tant que responsable logistique.

Représentante du Programme alimentaire mondial et directrice nationale pour Djibouti entre 2000 et 2005.

Représentante du Programme alimentaire mondial et directrice nationale pour le Cameroun (2005-2007).

Coordinatrice adjointe pour les opérations humanitaires du bureau pour la coordination de l’assistance humanitaire (OCHA) dans l’est du Tchad (2007-2009) et au Niger (juillet-octobre 2010).

Entre 2009 et 2010, représentante du Programme alimentaire mondial et directrice nationale pour la Guinée.

Du 18 octobre 2010 au 24 janvier 2016 : coordinatrice résidente des Nations Unies et représentante résidente de l’UNDP à Madagascar. Fonctions occupées pendant un peu plus de 5 ans.

Avant d’entamer son premier jour de travail à la FIFA le 20 juin 2016, Fatma Samoura a passé la première partie de l’année en tant que coordinatrice résidente des Nations Unies / coordinatrice humanitaire et représentante résidente du Programme de développement des Nations Unies au Nigeria.

Source : https://fr.fifa.com/about-fifa/who-we-are/general-secretary/

 

Laissez un commentaire