Le cancer, ça n’arrive pas qu’aux autres!

« Allô Madame Zeneb Touré ? Nous avons vos résultats. Ils ne sont pas bons, vous avez le cancer ».
C’est par ces mots au téléphone que j’ai appris que j’avais le cancer du sein. C’était le 23 janvier 2019.
J’avais, par le plus grand des hasards, décidé de faire le bilan médical annuel, que je n’avais, je l’avoue, pas l’habitude de faire. Je ne faisais que le bilan de renouvellement de contrat qui est obligatoire à la BAD tous les 3ans. On a tendance à penser que ça n’arrive qu’aux autres !!

J’ai immédiatement contacté les médecins de la BAD et pris la décision d’effectuer les traitements en France, pour plus tard les poursuivre en Côte d’Ivoire mon pays de résidence actuel, afin d’être entourée de la famille et des proches car pour moi, le soutien psychologique était fondamental dans cette période difficile. S’en est suivie une période très difficile de chirurgicale lourde, de séances de chimiothérapies dont les effets secondaires ont été éprouvants. J’ai été hospitalisée aux urgences 7 fois à cause des effets secondaires!
J’ai malgré tout choisi de continuer à mener une vie professionnelle active, je me rends compte aujourd’hui que cela m’a fait énormément de bien.

Le 18 septembre 2019 à Paris, mon cancérologue m’annonce « Madame Touré, les résultats de vos contrôles montrent que vous n’avez plus le cancer, Vous avez une sacrée chance »
J’ai donc vaincu le cancer!

Car le Cancer du sein n’est pas une fatalité, on peut s’en sortir ! C’est pourquoi j’ai décidé de m’engager dans la lutte pour combattre ce fléau qui touche aujourd’hui 1 femme sur 8 ! Je vais soutenir les actions en cours en CI et au Burkina et aux côtés des médecins de la BAD et d’autres médecins engagés tel que le Dr Bambara, et initier d’autres actions.

Cher-es soeurs et frères, ami-es, faites-vous dépister régulièrement, faites dépister vos conjoint-es, vos sœurs, vos filles… car ce qui m’a permis de vaincre ce mal:

1. La connaissance que j’avais le cancer: Faites vous dépister régulièrement, ce n’est que le dépistage qui le permet de savoir qu’on a ou pas le cancer. Et dans mon cas, le cancer était au tout début! ALHAMDOULLAH
2. L’acceptation de la maladie: le DENI est le pire ennemi dans la lutte contre le cancer
3. L’Action: il faut agir et vite pour se traiter car c’est une course contre la montre..
4. La résilience: le traitement du cancer est un combat dans lequel on s’engage et il faut être préparé psychologiquement et physiquement dans le court, moyen et long terme. Le mental et une vie saine sont très importants
5. La gestion de la féminité: oui pour les femmes, c’est un coup dur a la féminité et a la coquetterie avec les masectomies, reconstruction, chimiothérapies..: pertes de cheveux, des ongles, changement de teint,… mais il faut tenir car heureusement c’est pour seulement une période…

C’est aussi l’occasion de revoir vos priorités et se recentrer sur soi-même, se faire plaisir, être entouré de personnes positives qui vous aiment et que vous aimez.. éviter les personnes toxiques et négatives, et surtout, éviter le STRESS!

Que Dieu nous garde toutes et tous.

Je suis Zeneb Touré, et j’ai vaincu le cancer du sein en 9 mois, et c’est POSSIBLE !
I overcome a breast cancer in 9 month and it is possible!

Texte pris sur le mur Facebook de Zéneb Toure .

Laissez un commentaire