Le mois de mars est celui de la Journée internationale des droits de la Femme.  Cette journée internationale met en avant les luttes et projets pour les droits des femmes, notamment pour la réduction des inégalités par rapport aux hommes. Aujourd’hui plus qu’hier, on peut dire que les Femmes ont progressé en Afrique même si nous savons que beaucoup reste à faire surtout pour l’éducation de la jeune fille et l’autonomisation de la Femme. La Femme Africaine prend de plus en plus sa place pour être au cœur de la transformation de nos sociétés et cela, dans tous les domaines de la vie.

Plusieurs modèles sont maintenant à portée de main pour montrer et évaluer l’ampleur de cette merveilleuse évolution. BLAMO’O a décidé de les mettre en lumière. Ce numéro consacre son dossier à rendre hommage à chacune d’elle, dans son domaine de prédilection, dans son domaine de compétence. Femmes politiques, patronnes d’entreprises, religieuses, patronnes d’institutions, économistes, artistes, etc.

Qui sont donc ces femmes Africaines qui osent l’exercice du pouvoir pour impacter leurs générations et leurs communautés ? Qui sont ces BLAMO’O, ces femmes qui sont en train de changer notre continent et qui honorent la gente féminine par leurs parcours, leurs accomplissements et leurs réussites ? Elles nous ont inspirés tout au long de l’année 2018.

Elles donnent de la voix aux Femmes africaines dans un monde qui ne peut plus les rendre invisibles et silencieuses. Elles tracent les sillons pour plusieurs générations de femmes qui feront bouger les lignes en Afrique et partout dans la diaspora. Citons en quelques-unes : Mme Ellen Johnson Sirleaf, 1ère Femme Présidente de la République au Liberia, Mme Folorunsho Alakidja, la Femme la plus puissante dans le monde du pétrole au Nigeria, Mme  Abderrahim Souad, 1ere Femme maire de Tunis, Mme  Denise Epoté Directrice de TV5 Monde, Mme Nevin Darwish 1ère Femme pilote Égyptienne, Mme  Angeline Kidjo artiste chanteuse Béninoise émérite, Mme  Fatma Samoura 1ère Femme SG de la FIFA, Mme  Janine Kacou Diagou, patronne du groupe financier africain NSIA, etc… et Mme Martine Studer-Coffi, patronne ivoirienne de Ocean Ogylvi qui va porter le message de la journée internationale de la Femme en Côte-d’Ivoire, au cours de L’Afterwork BLAMO’O du 1er mars à Abidjan sur le thème, « La Femme Africaine au cœur de la transformation de nos sociétés ». Vous découvrirez ces 50 BLAMO’O au fil des numéros de l’année 2019 et nous nous donnons RDV pour les célébrer au mois de novembre…

Parce que les Femmes sont l’avenir du monde…

Marie-Thérèse BOUA N’GUESSAN, Directeur de Publication

Laissez un commentaire