C’était un soir de mai , si j’ai bonne mémoire un 02 mai 2010 nous étions sortis mon amoureux et moi , puis il me confia son téléphone avant de se diriger vers les toilettes des hommes . Un bip , message :
– Frère ta femme a pu récupérer vos alliances chez le bijoutier ? Le mariage est dans 2 jours, régle ça au plus vite .

Vertige , je ne sentais plus mes pieds, mon ventre, j’avais la nausée… Je ne comprenais rien. 2 ans à le chouchouter , à l’aimer, 2 ans peut-être peu pour certains mais pour moi non … il allait se marier , dans mon dos comme on le dit chez moi en Côte d’Ivoire.


Et pourtant…

À son retour il constate que je ne suis pas bien , automatiquement il m’arrache son téléphone.
Moi : Donc comme ça tu vas te marier bientôt
Lui : Tu fouilles dans mon téléphone pourquoi ?
Je me lève et décide de rentrer , toute seule.
Il est 23h passé étant dans le taxi je décide de m’arrêter dans un maquis , sur le chemin pour prendre un pot histoire de faire passer la pilule , hélas il m’avait suivi . À peine assise je commande à boire , la première gorgée, je fond en larmes. Il m’avait pourtant dis que je ne devrais pas m’en faire , 2 ans en arrière.

 » Mes parents ne l’aiment pas , on a des enfants ensemble c’est tout , NANA c’est toi ma femme …  »  » … »
« … »J’entends mon prénom. C’est lui, devant moi il veut s’expliquer je ne lui laisse même pas le temps je veux me lever et partir lorsqu’il m’empoigne et me gifle avec une force qui ne dit pas son nom , je tombe entre les tables et les chaises. Personne n’ose se mêler, il a une arme … Il est Policier …
Cette nuit là je recevais des coups , je cherche juste à protéger mon visage mais hélas je n’y arrive pas . Mon visage est ensanglanté, je pleure je cris mais personne ne semble m’entendre, pourtant ils sont là comme des statues à nous regarder , à le regarder me défigurer .
Pourquoi tous ces coups … Je ne sais pas . Sûrement la honte , je venais de découvrir qu’il m’avait trahi … LA LÂCHETÉ l’avait poussé à me BATTRE pourtant il n’en avait pas le droit …
Aujourd’hui je garde des cicatrices physiques et morales . Par amour ou par naïveté j’ai accepté d’être autant malmenée, bafouée , blessée , humiliée… Je suis autant responsable que lui , car j’avais le choix de partir mais non je suis encore restée.

( extrait de #AU_VOLANT_D_UNE_VIE de Ivanne Beke aka Yvidero bientôt… )

Aujourd’hui j’ai décidé de vous en parler mes Étoiles car une femme meurt tous les trois jours de violences conjugales, parce qu’elle choisit de se taire … Nous faisons des choix qui peuvent nous porter prejudice , j’ai eu moi beaucoup de chance mais certaines parmi nous n’en auront pas . Nous ne devons pas , nous ne devons plus nous taire …

Laissez un commentaire